MASTER Relations internationales

Descriptif détaillé de la formation

Contact

Responsable de la mention : Birte Wassenberg

Sciences Po Strasbourg

7, rue de l'Écarlate - CS20024
67082 STRASBOURG CEDEX
0368858400

Formulaire de contact

Contenus et types d'enseignement

Présentation et organisation de l'équipe pédagogique

L’équipe de direction du Master est composée d’un responsable de la Mention qui pilote une équipe de 4 personnes en charge du parcours. La gestion du Master sera assurée par cette équipe qui se réunira régulièrement sous la direction du responsable de la mention. Elle endosse le rôle de commission pédagogique et est en charge du calendrier de la formation, de la définition des modalités de contrôle des connaissances et des activités connexes aux enseignements (conférence inaugurale, voyages d’études).
À cela s’ajoute un conseil de perfectionnement, composé de cette équipe resserrée, de certains intervenants professionnels, d’un personnel administratif et de représentants étudiants. Ce conseil de perfectionnement pourra se réunir 2 à 3 fois dans l’année. Il a pour objectif de discuter des orientations et du développement de la formation tant du point de vue académique que sur le plan des applications professionnelles. Sa composition tient compte de son rôle et du lien entre formation, recherche et insertion professionnelle. Il lui appartient d’évaluer les enseignements, d’éclairer le responsable du diplôme sur les évolutions sociales et professionnelles afin d’intégrer ces mutations dans les enseignements et faciliter l’insertion ou le développement professionnel des étudiants en s’assurant de la pertinence des compétences développées tant pour l’enseignement et la recherche que pour l’intervention en entreprise.
 

Description générale du contexte

Ce Master en Relations Internationales repose sur une logique pluridisciplinaire et d’ouverture internationale. L’accent est mis sur les pratiques diplomatiques, les instruments et les acteurs des négociations internationales tant au niveau interétatique qu’au sein des institutions supranationales et des organisations non gouvernementales.
Les enjeux contemporains sont considérés sous l’angle complémentaire des relations internationales, transnationales et globales. Cette vision du monde compris comme un espace interdépendant, connecté et soumis à des enjeux planétaires sur le plan géopolitique, environnemental, juridique et sécuritaire est à la base du projet intellectuel de cette formation pluridisciplinaire. La volonté de mettre l’accent à la fois sur l’international et le global s’accompagne d’un souci d’étudier ces phénomènes en mobilisant les différents jeux d’échelles et les différents acteurs. Le global doit aussi se penser au niveau local pour en mesurer tous les effets.

Connaissances scientifiques à acquérir

Le Master 2 « Relations internationales » propose une approche à la fois internationale, transnationale et globale d’enjeux planétaires contemporains. Ainsi, les relations internationales sont saisies d’une part comme des processus de circulations, de transferts et d’interdépendances tant au niveau des États, des sociétés civiles que des organisations inter- et supranationales et d’autre part comme un processus de gouvernance d’enjeux à l’échelle du globe (sécurité, migration, environnement, santé, humanitaire…).
Au cours de cette formation, les étudiants acquerront un socle de savoirs fondamentaux et de compétences pratiques relatifs aux enjeux de la mondialisation économique, de la sécurité, de l’environnement, de la coopération transfrontalière. L’accent est mis sur les langues avec l’apprentissage obligatoire d’une langue orientale majeure (arabe, chinois, japonais ou russe).

Compétences à acquérir

La solide formation pluridisciplinaire vise à donner aux étudiants les compétences intellectuelles et les savoir-faire pratiques pour produire des notes de synthèse, des analyses géopolitiques, des rapports et des études de recherche sur toute problématique en lien avec les relations internationales. Les étudiants développeront une capacité critique à analyser un problème à partir d’une approche pluridisciplinaire et interculturelle tout en adoptant une démarche universitaire rigoureuse. Par le biais d’une formation combinant formation théorique et pratique d’une part et stage (obligatoire en M2) d’autre part, ils seront en mesure de s’adapter à un contexte multinational et un cadre de travail spécifique en Relations Internationales, négocier dans un cadre interculturel et savoir utiliser les outils de la diplomatie internationale. À l’issue de cette formation de master, les étudiants auront développé un socle de savoir-faire pratiques destiné à les rendre opérationnels dans un cadre de travail international. Ils seront aptes à penser et à pratiquer l’international en s’appuyant sur la maîtrise ou la compréhension de plusieurs langues étrangères majeures (dont une langue orientale comme le russe, le chinois ou l’arabe).

Ouverture internationale

La mention Relations Internationales profite des nombreux liens avec les ministères régaliens français (Défense, Affaires étrangères), les organisations européennes sur place à Strasbourg (Eurocorps, Conseil de l’Europe, Parlement européen, Cour européenne des droits de l’homme), le Centre de Renseignement de l’Armée de Terre du Ministère de la Défense, le centre franco-allemand de coopération policière et douanière de Kehl, ainsi que les associations qui traitent des questions internationales (Association parlementaire européen, Conférence internationale des ONG, Association des régions européennes, etc.).
Ce Master entend également profiter de la densité diplomatique locale en travaillant étroitement avec les consulats et les ambassades présents à Strasbourg. Cette implantation dans le paysage des organisations européennes/internationales à Strasbourg facilite à la fois des partenariats pour des cours assurés par des professionnels et la recherche de stages des étudiants sur place. Le Master fait également partie du réseau TEIN (Transborder Euroinstitute Network) qui regroupe 17 universités et organismes européens spécialisés en border studies. Il soutient la recherche et l’organisation de stages des étudiants dans les établissements partenaires.
Les enseignants-chercheurs de l’UMR DynamE ont également tissé des liens internationaux avec des fondations allemandes et américaines, mais également avec des acteurs économiques (Airbus Défense, Orange, ENGIE,), les chambres de commerce, la Compagnie internationale de navigation sur le Rhin. Cela offre aussi des perspectives pour l’organisation de stages ou divers partenariats.
  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :120
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation
  • Stage : durée (en semaines):24

Objectifs du programme

Le parcours «Développement et coopération internationale » propose une approche pluridisciplinaire des relations internationales centrée sur les processus de mondialisation. Il en appréhende toutes les dimensions actuelles – politique, économique, culturelle – et en présente, dans toute leur complexité et à différentes échelles, les principaux enjeux – dynamiques générales, dimensions transnationales, transferts et interdépendance. Il analyse en particulier le rôle des acteurs de la globalisation et ses modes de gouvernance.

Compétences à acquérir

À l’issue de cette année de spécialisation, les étudiant.es doivent acquérir les compétences intellectuelles et pratiques pour produire des notes de synthèse, des analyses géopolitiques, analyser un problème à partir d’une approche pluridisciplinaire et interculturelle tout en adoptant une démarche universitaire rigoureuse. Ils doivent également savoir rendre compte des conclusions de cette analyse par écrit et oral dans un contexte multiculturel, établir des rapports et des études de recherche sur toute problématique en lien avec les relations internationales. Ils peuvent s’adapter à un contexte multinational et un cadre de travail spécifique en Relations Internationales, négocier dans un cadre interculturel et savoir utiliser les outils de la diplomatie internationale.

Aspect formation et recherche

La mention est adossée à l’UMR 7367 Dynamiques européennes. Celle-ci se fixe comme objectif de réfléchir, de manière interdisciplinaire (histoire, sociologie, anthropologie, science politique) et dans le cadre de la moyenne durée, aux dynamiques souvent contradictoires d’un processus d’européanisation qui prend aussi en compte les liens multiples que notre continent a tissés avec le monde extérieur, ce qui l’oblige à penser les phénomènes à une échelle intercontinentale et mondiale. Elle est organisée en trois thèmes principaux de recherche, dont le premier, « Acteurs européens dans les relations internationales : conflits, coopérations et médiations » regroupe la plupart des historiens de l’unité.

Informations diverses

Les candidatures s’effectuent en ligne sur la plateforme eCandidat (https://ecandidat.unistra.fr/).
Calendrier des candidatures pour 2022/2023 : cliquer ici

Attention ! Pour les candidats internationaux originaires d'un des pays pris en charge par campus France et y résidant, les candidatures se font via Campus France
 

Contact(s)

Marie De Rugy

Dilara Ilhan

Équipe pédagogique

Sylvain Schirmann

Emmanuel Droit

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :120
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation
  • Stage : durée (en semaines):24

Objectifs du programme

Ce parcours de spécialité vise à former les étudiants aux métiers de l’international grâce à l’étude géopolitique des frontières. Les frontières du monde sont étudiées en tant qu’objet de coopération et de conflit, avec une attention particulière attachée aux différentes zones d’intégration régionale (area studies) et aux conflits frontaliers (border disputes). L’approche est pluridisciplinaire articulant notamment une vision historique, géopolitique et géographique des Border Studies. L’offre de formation propose des cours avec une double approche, théorique et professionnelle ce qui permet d’assurer une professionnalisation systématique, notamment par le biais d’une formation à la médiation des conflits. Cette approche est aussi multi-scalaire tenant compte à la fois des différentes échelles géographiques (locale, régionale, européenne, globale) et des différents niveaux d’acteurs (Organisations internationales, Etats, collectivités territoriales). Les deux modules d’enseignements sont accompagnés d’un troisième module de mise en situation pratique et d’études de cas d’aires géographiques.

Compétences à acquérir

À l’issue de cette année de spécialisation, les étudiants doivent acquérir les compétences intellectuelles et pratiques pour produire des notes de synthèse, des analyses géopolitiques, analyser un problème à partir d’une approche pluridisciplinaire et interculturelle tout en adoptant une démarche universitaire rigoureuse. Ils doivent également savoir rendre compte des conclusions de cette analyse par écrit et oral dans un contexte multiculturel, établir des rapports et des études de recherche sur toute problématique en lien avec les relations internationales. Ils peuvent s’adapter à un contexte multinational et un cadre de travail spécifique en Relations Internationales, négocier dans un cadre interculturel et savoir utiliser les outils de la diplomatie internationale.

Aspect formation et recherche

La mention est adossée à l’UMR 7367 Dynamiques européennes. Celle-ci se fixe comme objectif de réfléchir, de manière interdisciplinaire (histoire, sociologie, anthropologie, science politique) et dans le cadre de la moyenne durée, aux dynamiques souvent contradictoires d’un processus d’européanisation qui prend aussi en compte les liens multiples que notre continent a tissés avec le monde extérieur, ce qui l’oblige à penser les phénomènes à une échelle intercontinentale et mondiale. Elle est organisée en trois thèmes principaux de recherche, dont le premier, « Acteurs européens dans les relations internationales : conflits, coopérations et médiations » regroupe la plupart des historiens de l’unité.

Informations diverses

Les candidatures s’effectuent en ligne sur la plateforme eCandidat (https://ecandidat.unistra.fr/).
Calendrier des candidatures pour 2022/2023 : cliquer ici

Attention ! Pour les candidats internationaux originaires d'un des pays pris en charge par campus France et y résidant, les candidatures se font via Campus France
 

Contact(s)

Dilara Ilhan

Équipe pédagogique

Marie De Rugy

Emmanuel Droit

Bernard Reitel

  • Langue du parcours :Français
  • ECTS :120
  • Volume horaire TPTDCICM
  • Formation initiale
    Formation continue
  • Apprentissage
    Contrat de professionnalisation
  • Stage : durée (en semaines):24

Objectifs du programme

Ce parcours de spécialité vise à former les étudiants aux métiers de l’international grâce à l’articulation entre négociation et expertise, qui permet d’analyser d’une part les interactions entre acteurs internationaux, d’autre part la constitution d’un savoir spécifique. Ainsi, l’ensemble des enseignements dispensés dans ce parcours pluridisciplinaire, associant approche théorique, études de cas, formation à la veille stratégique et mises en situation professionnelles, explore la mise en œuvre de nouvelles pratiques liées à ces enjeux spécifiques de l’action internationale. Ce parcours bénéficie du programme franco-américain Fulbright permettant d’inviter un enseignant-chercheur américain spécialiste des enjeux de négociation internationale.

Compétences à acquérir

À l’issue de cette année de spécialisation, les étudiant.es doivent acquérir les compétences intellectuelles et pratiques pour produire des notes de synthèse, des analyses géopolitiques, analyser un problème à partir d’une approche pluridisciplinaire et interculturelle tout en adoptant une démarche universitaire rigoureuse. Ils doivent également savoir rendre compte des conclusions de cette analyse par écrit et oral dans un contexte multiculturel, établir des rapports et des études de recherche sur toute problématique en lien avec les relations internationales. Ils peuvent s’adapter à un contexte multinational et un cadre de travail spécifique en Relations Internationales, négocier dans un cadre interculturel et savoir utiliser les outils de la diplomatie internationale.

Aspect formation et recherche

La mention est adossée à l’UMR 7367 Dynamiques européennes. Celle-ci se fixe comme objectif de réfléchir, de manière interdisciplinaire (histoire, sociologie, anthropologie, science politique) et dans le cadre de la moyenne durée, aux dynamiques souvent contradictoires d’un processus d’européanisation qui prend aussi en compte les liens multiples que notre continent a tissés avec le monde extérieur, ce qui l’oblige à penser les phénomènes à une échelle intercontinentale et mondiale. Elle est organisée en trois thèmes principaux de recherche, dont le premier, « Acteurs européens dans les relations internationales : conflits, coopérations et médiations » regroupe la plupart des historiens de l’unité.

Informations diverses

Les candidatures s’effectuent en ligne sur la plateforme eCandidat (https://ecandidat.unistra.fr/).
Calendrier des candidatures pour 2022/2023 : cliquer ici

Attention ! Pour les candidats internationaux originaires d'un des pays pris en charge par campus France et y résidant, les candidatures se font via Campus France
 

Contact(s)

Emmanuel Droit

Dilara Ilhan

Équipe pédagogique

Marie De Rugy

Pré-requis obligatoires

Master 2 :
Pour les étudiants inscrits au titre du Master 1 dans une autre mention de Master que la mention Relations Internationales ainsi que pour les étudiants en provenance d’une autre Université que l’Université de Strasbourg, un contrôle des attendus sera opéré comme suit : Une solide culture générale en relations internationales (histoire, science politique, droit et économie) constitue un prérequis indispensable de même qu’un niveau B2 minimum en langue anglaise et C1 en langue française pour les étudiants étrangers.

Pré-requis obligatoires

Master 2 :
Pour les étudiants inscrits au titre du Master 1 dans une autre mention de Master que la mention Relations Internationales ainsi que pour les étudiants en provenance d’une autre Université que l’Université de Strasbourg, un contrôle des attendus sera opéré comme suit : Une solide culture générale en relations internationales (histoire, science politique, droit et économie) constitue un prérequis indispensable de même qu’un niveau B2 minimum en langue anglaise et C1 en langue française pour les étudiants étrangers.

Pré-requis obligatoires

Master 2 :
Pour les étudiants inscrits au titre du Master 1 dans une autre mention de Master que la mention Relations Internationales ainsi que pour les étudiants en provenance d’une autre Université que l’Université de Strasbourg, un contrôle des attendus sera opéré comme suit : Une solide culture générale en relations internationales (histoire, science politique, droit et économie) constitue un prérequis indispensable de même qu’un niveau B2 minimum en langue anglaise et C1 en langue française pour les étudiants étrangers.

Débouchés

La mention Relations internationales est destinée à préparer les étudiants aux carrières de l’expertise, de l’analyse, de la recherche, de la prospective et de la négociation au sein d’organisations publiques nationales, inter- et supranationales, d’organisations non gouvernementales tournées vers l’humanitaire, l’intelligence économique, l’analyse géopolitique et la diplomatie.
Ce Master, par sa formation d’excellence et son ouverture internationale et globale, constitue également une préparation idéale aux concours ouvrant à la haute fonction européenne, aux métiers du journalisme (notamment les correspondants à l’étranger et les grands reporters free lance), à la diplomatie, à la recherche en sciences humaines et sociales ou à l’ingénierie de projets internationaux au sein de fondations, d’organismes de conseils mais aussi au sein d’entreprises relevant du champ de la défense, du renseignement et de la sécurité.
Son objectif est également de former des individus dont les compétences sont mobilisées par les services de relations internationales des régions, des grandes métropoles et des organismes publics.

Poursuite d'études

Les étudiants peuvent se diriger vers la préparation aux concours d’entrée dans les services nationaux des Relations Internationales (Quai d’Orsay, concours spécifiques des relations internationales dans les administrations françaises comme le Ministère de la Défense) ou dans les organisations européennes et internationales. Ils peuvent également poursuivre des études au collège d’Europe (Bruges/Natolin) ou entamer une thèse de troisième cycle en relations internationales.

Poursuite d'étude

La mention Relations internationales est destinée à préparer les étudiants aux carrières de l’expertise, de l’analyse, de la prospective et de la négociation au sein d’organisations publiques nationales, inter- et supranationales, d’organisations non gouvernementales tournées vers l’humanitaire, de fondations, d’organismes de conseils mais aussi au sein d’entreprises relevant du champ de la défense, du renseignement et de la sécurité.
Ce Master, par sa formation d’excellence et son ouverture internationale et globale, constitue une préparation idéale aux concours ouvrant à la haute fonction européenne, aux métiers du journalisme (notamment les correspondants à l’étranger et les grands reporters free lance), à la diplomatie ou à l’ingénierie de projets et à la poursuite d’études doctorales en sciences humaines et sociales.

Codes Rome

  • K1206 - Intervention socioculturelle
  • K1405 - Représentation de l'Etat sur le territoire national ou international
  • K1404 - Mise en œuvre et pilotage de la politique des pouvoirs publics
  • K2108 - Enseignement supérieur

Poursuite d'étude

La mention Relations internationales est destinée à préparer les étudiants aux carrières de l’expertise, de l’analyse, de la prospective et de la négociation au sein d’organisations publiques nationales, inter- et supranationales, d’organisations non gouvernementales tournées vers l’humanitaire, de fondations, d’organismes de conseils mais aussi au sein d’entreprises relevant du champ de la défense, du renseignement et de la sécurité.
Ce Master, par sa formation d’excellence et son ouverture internationale et globale, constitue une préparation idéale aux concours ouvrant à la haute fonction européenne, aux métiers du journalisme (notamment les correspondants à l’étranger et les grands reporters free lance), à la diplomatie ou à l’ingénierie de projets et à la poursuite d’études doctorale en sciences humaines et sociales.

Codes Rome

  • K1206 - Intervention socioculturelle
  • K1405 - Représentation de l'Etat sur le territoire national ou international
  • K2108 - Enseignement supérieur
  • K2401 - Recherche en sciences de l'homme et de la société

Poursuite d'étude

La mention Relations internationales est destinée à préparer les étudiants aux carrières de l’expertise, de l’analyse, de la prospective et de la négociation au sein d’organisations publiques nationales, inter- et supranationales, d’organisations non gouvernementales tournées vers l’humanitaire, de fondations, d’organismes de conseils mais aussi au sein d’entreprises relevant du champ de la défense, du renseignement et de la sécurité.
Ce Master, par sa formation d’excellence et son ouverture internationale et globale, constitue une préparation idéale aux concours ouvrant à la haute fonction européenne, aux métiers du journalisme (notamment les correspondants à l’étranger et les grands reporters free lance), à la diplomatie ou à l’ingénierie de projets et à la poursuite d’études doctorale en sciences humaines et sociales.

Codes Rome

  • K2108 - Enseignement supérieur
  • K1405 - Représentation de l'Etat sur le territoire national ou international
  • K1404 - Mise en œuvre et pilotage de la politique des pouvoirs publics
  • K1206 - Intervention socioculturelle

Structure et organisation pédagogiques

En Master 2, au semestre 1, un tronc commun de 5 cours pour tous les étudiants permet d’acquérir les fondements théoriques et l’application de ses fondements à la pratique des Relations internationales. Les étudiants choisissent dans le même temps un des 3 parcours (Développement et coopération internationale ; Les frontières : coopérations et conflits ; Négociations et expertises internationales) au sein duquel ils suivent cinq cours obligatoires de spécialisation. Chaque parcours dispose d’un modèle de professionnalisation spécifique et l’ensemble du Master 2 propose un cycle de conférences professionnelles ainsi qu’un module de gestion de projet.
Le second semestre est consacré essentiellement à la rédaction du mémoire ou au stage de longue durée.

Programme des enseignements

Développement et coopération internationale

Les frontières : coopérations et conflits

Négociations et expertises internationales